NUITS DES ETOILES 2010 SUR LE SITE D’OBSERVATION DE LA JONQUIERE A FELLERIES

Publié le par yvaton

CES TROIS NUITS D'OBSERVATION ONT ETE ORGANISEES PAR MON CLUB D'ASTRONOMIE, L'ASSOCIATION CONSTANT RUFFIN-LES PERSEIDES DE FELLERIES (59740).

SITE WEB de l'ASSOCIATION

 

VENDREDI 6 AOUT 2010

Le ciel a mis un peu de temps à se dégager, mais on a quand même pu voir Vénus avant qu’elle ne disparaisse à l’horizon ouest. C’était aussi le début des essais de retransmission sur place, marquée par les traditionnels bugs au niveau informatique… Mais on a pu faire quelques séquences avec l’installation du matériel et les personnes présentes avant que le soleil ne se couche… La webcam utilisée n’était pas très sensible : 5 luxs seulement, car c’était une SPC1000 à capteur CMOS (équipée de son optique d'origine) comparé à la SPC900 à capteur CCD dont la sensibilité est inférieure à 1 lux, mais celle-ci était réservée à la prise de vue sur instrument.


Une capture d’écran faite sur le site web de l’association montrant le ciel du couchant et la lunette 80ED, second instrument sur le terrain avec le LX10 de l’association :

NdE 2

On s’est aussi aperçu que logiciel de retransmission webcam était incompatible avec la longue pose, donc il n’a pas été possible de faire de la prise de vue d’objets du ciel profond dans le courant de la soirée.

Vers 10h00, les premières étoiles ont commencé à apparaître, dont la Polaire nécessaire à la mise en station de la monture Sirius informatisée supportant la lunette Orion 80ED.

Nicolas, président de l’association, tout en pointant au laser vert les différentes étoiles et constellations a expliqué et fait découvrir le ciel d’été aux personnes présentes pour l’occasion, mêlant mythologie et explications plus techniques sur l’astronomie en général. Les autres membres de l’association présents aussi n’étaient pas en reste pour renseigner les visiteurs de cette première Nuit des Etoiles et entamer des discussions d’ordre astronomique.

La nuit était tombée, le ciel était correct, l’observation aux instruments pouvait commencer, d’abord avec le LX10, télescope Schmidt-Cassegrain de 203mm à F/D 10 de l’association, pour l’observation à l’oculaire. La lunette 80ED sur monture motorisée et informatisée, équipée d’une webcam SPC900 modifiée longue pose, fut utilisée pour l’observation des objets du ciel profond et certaines étoiles doubles comme Alcor et Mizar de la Grande Ourse, Béta Albiréo du Cygne, les étoiles doubles de la Lyre, etc.…


Quelques photos brutes de webcam  prises cette nuit-là :


Béta Albiréo du Cygne (magnitude respective 3,07 et 5,11) :

Resultat Albireo vendredi



M13, amas globulaire d’Hercule, magnitude  5,9 :

M13 15s-0003

 


Le même amas, mais « victime » d’un coup de laser vert pendant la pose :

M13 laser-0005

 


M57, nébuleuse planétaire (annulaire) de la Lyre, mag. 9,4 :

m57-0141 filtered

Au niveau du ciel, nous n'avons pas eu trop à nous plaindre car il fut presque limpide une bonne partie de la nuit et on pouvait voir nettement la Voie Lactée.

La soirée fut aussi marquée par le passage de pas mal d’étoiles filantes (on a vu mieux, mais c'est plus cher !), ainsi que par le passage de plusieurs satellites, dont un Iridium qui nous gratifia d’un « flare » à magnitude  -6 un peu avant minuit.

La station ISS ne passant pas cette nuit avant un bon 5h00 du matin, il était bien entendu trop tard pour l’observer, surtout que le ciel s’était mis à se couvrir progressivement à partir de 1h00 du matin… Jupiter, encore basse sur l’horizon était malheureusement masquée aux instruments en station par des arbres bordant le terrain de foot et n’aurait pu être dégagée de cet obstacle que vers 4h00 du matin, donc trop tard. On se contenta donc de l’observer visuellement et à l’aide de jumelles.

Le ciel continuant à se couvrir, et l’apparition d’un peu de brume nous incitèrent à remballer le matériel en essayant de ne rien oublier sur le terrain. On pouvait aller se coucher, car il était presque 2h30 du matin.

On a pu dénombrer cette nuit là la visite d’une bonne quinzaine de spectateurs, et huit membres de l’association étaient là pour accueillir le public.

 


 

SAMEDI 7 AOUT 2010

Pas d’observation possible ce jour-là, ciel complètement bouché et pluie intermittente. L’association avait quand même quelques membres sur place pour expliquer aux visiteurs éventuels que pour cette nuit c’était « râpé » !!!

 

 


DIMANCHE 8 AOUT 2010

 

Le ciel laissait un peu à désirer en fin d’après-midi, car pas mal nuageux, mais les prévisions de Météoblue étaient exactes : ça allait s’arranger à la tombée de la nuit. En effet, la nuit du dimanche fut encore plus correcte que celle de vendredi et on a pu bénéficier d’un ciel quasi limpide (seeing de 4/3 sur l’échelle de « my map server » de Météoblue).


La retransmission avec la webcam des préparatifs et des visiteurs commençant à arriver sur le site fut interrompue au bout d’une heure par un problème informatique (rupture de flux en direction du serveur du site web), puis électrique avec une panne d’alimentation du PC. Vraiment pas de bol… On essaiera de faire mieux la prochaine fois, surtout au niveau du problème de retransmission des prises de vue webcam en longue pose, chose qui était sans doute attendue par les personnes visitant notre site web (on nous a même  demandé si la retransmission était podcastable !). Nous avons donc une année avant les prochaines Nuits des Etoiles pour trouver un logiciel permettant la longue pose (ou un truc quelconque nous permettant de le faire) et mettre ça au point… Si quelqu’un lisant ces lignes connaissait la panacée, qu’il ne se gène pas pour nous l’indiquer : nous sommes preneurs !!!


En attendant, il sera toujours possible de retransmettre en direct la Lune (absente pendant les Nuits des Etoiles) ou une planète comme Jupiter, qui elles ne nécessitent pas de  poses longues… Ceci sera vraisemblablement fait à partir de mon poste d’observation fixe où je peux bénéficier d’une alimentation de secours au cas où ! On pourra aussi peut-être en faire une à l’occasion du Jour de la Nuit, fin octobre de cette année, manifestation qui est prévue sur le terrain d'observation de Felleries. Un message déroulant en haut de page sur le site de l’association indiquera les dates et heures des retransmissions.


Pour en revenir à la dernière Nuit des Etoiles, l’assistance fut un peu plus nombreuse que le vendredi, en effet plus d’une vingtaine de personnes s’étaient déplacées, et 9 membres de l’association.

Pas mal d’étoiles filantes, quelques satellites dont deux Iridiums à mag. –1, et une  plus grande moisson aux niveaux des objets du ciel profond à la  webcam, dont voici quelques images brutes que j’ai pensé à faire pendant cette nuit-là.

La sempiternelle M57, nébuleuse planétaire annulaire de la Lyre :

m57-19

 

Un crop de M57 :

m57 crop 2

Et quelques autres dans la foulée, quand je pensais à démarrer les prises de vue ( !), car l’observation ne s’est pas limitée qu’à ces seuls objets du ciel profond (il y a eu aussi des étoiles doubles, non représentées ici)  :


NGC1528, amas ouvert de Persée, mag. 6,4 :

ngc1528-46

 


M81, galaxie dans la Grande Ourse, mag. 6,9 :

m81-39

 


M82, autre galaxie dans la Grande Ourse, mag. 8,4 :

m82-23

 


M52, amas ouvert de Cassiopée, mag. 6,9 :

m52-44

 


Une partie de M34, amas ouvert de Persée, mag. 5,2 :

m34-59

 


M3, amas globulaire des Chiens de Chasse, mag. 6,4 :

m3-4

 


Les images des galaxies auraient mérité des poses plus longues (ici elles étaient au maximum de 60s), mais vu la mise en station sur le terrain qui n’était pas parfaite et l’absence d’autoguidage, qui aurait nécessité du matériel supplémentaire que je n’avais pas pris ce jour–là, ce ne fut pas possible, mais on voit quand même à quoi on a affaire !

J’ai voulu aussi faire M51, comme j’étais dans les Chiens de Chasse pour M3, mais des poses de 60s, même à 90 de gain (donc quasi saturées) n’ont pas donné de résultats probants, les bras spiraux se devinant à peine… Un essai aussi sur M31, mais bien entendu le champ de la webcam n’était pas assez large (ça passe déjà tout juste sur le capteur d’un EOS 300),je n’ai donc eu qu’une forme elliptique saturée qui ne valait pas une prise photographique…

La nuit fut limpide jusqu’à près de 3h00 du matin, quand arriva la brume et quelques nuages.

Le matériel remballé, il était temps pour Nicolas et moi, derniers restés sur le terrain, d’aller coucher, sans oublier de jeter un dernier coup d’œil sur le ciel pour ne pas louper la dernière étoile filante de la soirée…



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leonardo 14/08/2010 22:56


Beaux clichés malgré des conditions pas toujours optimales ;)


yvaton 15/08/2010 13:34



Merci, je ne pensais pas avoir ce résultat, vu le peu de temps de pose, surtout sur M82...