M97, la nébuleuse du Hibou (Owl Nebula)

Publié le par yvaton

M97 (parfois appelée nébuleuse du Hibou, ou NGC 3587) est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Grande Ourse. Elle fut découverte par Pierre Méchain le 16 février 1781.

La distance entre cette nébuleuse et le système solaire est relativement incertaine, les estimations variant entre 1300 et 8000 années-lumière (la valeur de 2600 étant la plus communément admise). La masse totale de la nébuleuse est d'environ 0,15 masse solaire, tandis que l'étoile centrale (de magnitude apparente +16) aurait une masse de 0,7 masse solaire. Son âge est estimé à 6000 ans.

L'apparence visuelle de M97 est très complexe, et donc difficile à analyser. On pense généralement que la nébuleuse dans son ensemble aurait une forme de « tore cylindrique » (un peu comme un globe auquel on aurait retiré les pôles), et qui serait vue depuis la Terre de façon oblique : de cette façon, les deux « trous » des extrémités, qui sont en fait des régions beaucoup plus pauvres en matière, formeraient les « yeux » du hibou, par transparence.

Cette « coquille » est entourée par une plus faible nébuleuse, peu ionisée. La masse de M97 a été estimée à 0,15 masse solaire, alors que l'étoile centrale, de magnitude 16, atteindrait 0,7 masse solaire.  Son âge dynamique serait de 6 000 ans (selon Stephen J. Hynes, Planetary Nebulae).

Comme souvent pour les nébuleuses planétaires, le Hibou est nettement plus brillant en visuel, puisque l'essentiel de la lumière est émise dans une ligne spectrale verte.


Situation de la nébuleuse dans la Grande Ourse

(carte faite avec le logiciel Carte du Ciel de P. Chevalley) :

Situation UMa M97 CdC

Dessin du 19ème siècle de la nébuleuse du Hibou, fait par William Parsons, le Troisième Comte de Rosse :

m97rosse

Il commente ses observations du 11 Mars 1848: "Deux étoiles bien séparées dans la région centrale : pénombre autour de chaque zone en spirale."

En regardant cette nébuleuse avec le télescope de 6 pieds de diamètre de Lord Rosse, Thomas Romney Robinson, un prêtre et ami du comte, a fait remarquer en 1848: "Un groupe plus complexe d'arcs disposés en spirale autour de deux étoiles, l'air comme le visage d'un singe." La deuxième étoile n'a pas été vu par d’autres observateurs à l'emplacement marqué sur ce dessin...


Quelques renseignements concernant cet astronome et le matériel à sa disposition :

William Parsons dit Lord Rosse (17 juin 1800 – 31 octobre 1867), 3e comte de Rosse, fut un riche astronome irlandais qui se fit construire un gigantesque télescope de type réflecteur

Ce télescope mesurait 183 cm de diamètre pour environ 17 m de focale. L'appareil portait un nom tout trouvé, vu ses dimensions : le Léviathan de Parsonstown. Ce télescope est d'ailleurs toujours en place de nos jours. Lord Rosse put faire de nombreux dessins grâce à ce télescope, lesquels sont forts ressemblants aux photographies actuelles. Les performances du télescope étaient exceptionnelles pour l’époque, meilleures même que celles qui en étaient attendues, et pour la première fois on observa des objets de magnitude 18.

Le Léviathan de Parsonstown :

télescope Lord Rosse

Sources et images :Wikipédia, OBSPM, SEDS

 

Champ de la photo de M97 :

http://idata.over-blog.com/1/94/54/55/OBS-A-LA-SC3/M-97/Animation-M97.gif

Quelques galaxies occupent aussi ce champ…


M 97, Registax V5 et Iris, 10 poses de 420s, gain 63, soit sept minutes (prétraitement : 4 darks, 10 flats, 10 offsets) :
M97 420s normale registax

 

M 97, Deepskystacker et Iris (10 x 420s) :

M97-7-mn-8-im-dk-0.50-150pc.jpg

M97, drizzle 2 et 3 de DSS (10 x 420s) :

M97 DSS drizzle x2

M97 DSS drizzle x3

Suite à un bug (ou vraisemblablement dû à une con….e de ma part), les premières poses sur M 97 étaient de 120s (2 mn) car le gain de la webcam était malencontreusement réglé sur 95, donc beaucoup trop élevé.

En voici le résultat, traitement Registax et PSP 7 :

M97 120s G95 70pcDSS

Ceci a été rectifié  après, car j’ai passé le gain  à 63 pour les 10 poses de  7 minutes, qui sont donc moins « bruyantes » électroniquement parlant.


Le matériel utilisé :

Télescope 150x750 optimisé photo sur monture Sirius EQ.G pilotée ASCOM-EQMOD, autoguidage Guidemaster avec lunette apo 80ED et webcam Toucam Pro SC2, imageur webcam SPC900 modifée SC3 avec capteur 1/3 de pouce N et B, filtre LPR Célestron.



Pour l’instant, calme plat au niveau astronomie, vu le ciel bien gris actuellement… M97 a en effet été faite le 10 mars, dernière nuit à peu près correcte et seulement jusqu’à 0h30 du matin, heure où les nuages sont arrivés…


J’ai reçu un nouveau filtre acheté d’occase très récemment, un Skyglow d’Orion en 50,8 : il me permettra de faire de la photo du ciel profond aussi bien avec la webcam qu’avec l’EOS, vu son diamètre plus important que ne l’est celui du Célestron (31,75 mm). C’est un filtre anti-pollution lumineuse, comme le LPR Célestron. Je ne manquerais pas de publier les photos faites avec lui dès que le temps sera plus clément pour l’observation.

J’ai aussi fait les frais d’un barlow x5, acheté chez Optique Unterlinden, et qui devrait arriver la semaine prochaine… Je pourrais normalement alors faire un peu de planétaire, chose qui ne m’était pas possible à faire correctement avec le Newton, vu son rapport F/D de 5, trop petit pour avoir des résultats probants même avec mon ancien barlow x3, revendu depuis. Le lunaire devrait être aussi plus intéressant, car plus détaillé, si la qualité optique du barlow le veut bien…

Les prochains articles seront, si le ciel est toujours aussi couvert, sur mes premiers essais avec un endoscope USB, que je commence à modifier pour la macrophotographie, et quelques résultats de photo et vidéo macro du plus bel effet alliant webcam et eau savonneuse…



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article