LA RESISTANCE DE RECHAUFFAGE POUR LA GRAVEUSE

Publié le par yvaton

Pour faire une gravure rapide des circuits, il faut du perchlorure de fer récent (donc moins chargé en cuivre dissous) et surtout que celui-ci soit à bonne température pour agir le plus efficacement possible. Entre 25 et  40 degrés semble être une bonne fourchette d’utilisation, 30° est même recommandé plutôt que 40°, si on ne veut pas se laisser surprendre et retrouver un  circuit avec les petites pistes atteintes ou même disparues. Pour faire un petit circuit, on peut laisser le perchlorure réchauffer à côté d’un radiateur, histoire de le monter un peu à température, le réchauffage dans un poêlon n’étant pas recommandé (il sera foutu et risquerait même d’être percé par le produit). Mais le perchlorure retombe vite à température ambiante, donc si on veut faire plusieurs circuits, le réchauffage pendant la gravure devient presque obligatoire, si on ne veut pas passer la journée à surveiller. Il existe bien entendu des résistances pour cela, encore faut-il qu’elles soient prévues pour être immergée dans un produit corrosif, donc pas en métal. J’ai donc choisi la solution de la faire moi-même, avec les quelques bricoles que j’avais récupérées :

Un tube plastique d’emballage de seringue ( ?) à mon infirmière, car la résistance n’a pas besoin de chauffer exagérément, ceux qui veulent que ça chauffe plus fort le remplaceront par un tube à essai en verre, par exemple.

Un bouchon quelconque pour le tube

Un corps de stylo rond

Du fil de résistance de fer à repasser HS (environ 60cm), habituellement en boudin

Du petit souplisso ou de la gaine isolante environ 60cm (pas de thermorétractable)

Un bout de fil en 1,5 mm/carré souple et deux fiches bananes mâles

Du sable (pour ma part j’ai piqué du sable de décoration rose à madame)

Du scotch d’électricien

On commence d’abord par enfiler la résistance (après l’avoir étirée) dans le petit souplisso, puis on l’enroule à spire non jointives sur le corps de stylo rond. J’ai percé un trou de chaque côté du stylo pour passer la résistance gainée (pour la bloquer), et les deux extrémités de la résistance passent à l’intérieur du corps de stylo.


graveuse-résistance-13

 


On raccordera les deux bouts de la résistance sue le câble 1,5 en faisant une bonne épissure (le fil de résistance n’est pas soudable à l’étain) et on l’isolera convenablement avec le scotch. On enfilera un bouchon au diamètre intérieur du tube plastique (ou du tube à essai) sur le câble de raccordement et on pourra mettre les deux fiches bananes mâles sur l’autre extrémité du câble. On peut maintenant enfiler la résistance dans le tube, verser du sable fin à l’intérieur du tube jusqu‘en haut et le boucher.


graveuse-résistance-19

Du silicone assurera l’étanchéité du bouchon, on prévoira aussi une petite attache pour éviter que la résistance se casse la g… dans le fond de la graveuse : une embase et un collier Colson pour ma part.

Telle qu’elle est, ma résistance fait environ 24 W et 1 ,5 A sous 12 V. La température du bain monte à trente degré en même pas 25 mn pour 1 l de perchlo (temp de départ 15 /16°), le tube est chaud sans brûler au toucher. On peut bien entendu augmenter la tension pour que ça aille plus vite, mais attention aux parties en plastique !
La voici terminée, et ayant déjà pas mal servi (aux traces de perchlorure dessus !) :
graveuse-résistance C-01


Commenter cet article