La planaire partie 1 : macroscopie

Publié le par yvaton

Les planaires sont des vers plats libres nageurs ou rampants. Des espèces vivent en mer, d'autres en eau douce, jusque dans les sols très humides.

Rarement plus grand que 2 à 4 cm, ils sont fins comme du papier à cigarette. Comme les nudibranches, leurs colorations sont très variées. Mais ils se différencient extérieurement des nudibranches par l'absence de branchies et la très faible épaisseur de leur corps. Ils sont très fragiles, il vaut mieux éviter de les manipuler.


Spécificités

Ils ne possèdent pas d'anus et éliminent une partie de leurs rejets par osmose.

Ils ne possèdent pas de branchies et respirent aussi par osmose.

Ils se déplacent grâce à des cils vibratiles, invisibles à l'œil nu qui recouvrent leur corps.


Reproduction

Les planaires ont un mode de reproduction étonnant: Ils sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu'ils possèdent un appareil génital mâle et un appareil génital femelle. Cependant la fécondation est généralement croisée (pas d'autofécondation). Certaines planaires ont une autre particularité : leur appareil génital femelle ne donne pas sur l'extérieur. La copulation de deux individus revient donc à une perforation réciproque pour déposer des gamètes mâles. On parle de « fertilisation croisée » par « insémination hypodermique ».

 


Régénération

Si une partie d’une planaire est séparée du reste du corps, elle recréera dans son intégralité l’autre partie manquante. Qu’importe la taille de la partie arrachée ou le nombre de découpes effectuées dans la planaire : chaque partie se régénérera. Chaque partie régénérée forme alors un clone de la planaire initiale, le code génétique étant le même. Néanmoins la taille de l’individu régénéré peut varier : elle peut diminuer par rapport à la planaire initiale.


Source Wikipédia/EFOR

 

planaire résultat Z5

La planaire ici photographiée mesure environ 5 mm “développée” et provient de mon aquarium « réserve ». La photo et les vidéos ont été prises avec le banc macro bricolé à partir d’une base de microscope muni d’un objectif de 50mm ouvert à 16. Le tirage pour le grandissement est d’environ 6 cm, la webcam utilisée est une SPC900 Philips en mode optimisé non RAW.

Vidéo 1 :

 

 

Vidéo 2 :

 

 

Cet article sera bientôt suivi d’un autre, toujours sur la planaire, mais cette fois passée au microscope en détail et photographiée par projection oculaire avec un APN Olympus ainsi qu’au foyer avec la webcam (photos et vidéos).


Commenter cet article