C.R.O.A du 25 septembre 2009, l’amas ouvert M 36

Publié le par yvaton

Matériel :

Télescope 150x750 optimisé photo sur monture Sirius EQ.G, pilotée ASCOM/EQMOD. Autoguidage Guidemaster avec lunette Orion 80x400 et webcam SPC 900 modifiée longue pose. Imageur : webcam SC3 à capteur N et B de 1/3 de pouce, modifications Ampli Off, Bias injection et RAW. Acquisition avec le logiciel de capture Astrosnap, réglage webcam SC3 Webcam Control.


Seeing de 4 /2 d’après Météoblue, c’est pas phénoménal, mais je vais pas faire la fine bouche… On commence à sentir qu’on n’est plus en été, j’ai donc enfilé un blouson, car je commençais à « cailler des meules » en bras de chemise. Le laser vert était comme le bonhomme, un peu froid, et il a fallu que je mette en route la résistance que j’ai bidouillée pour lui tenir les « coucougnettes » au chaud pour qu’il me balance un rayon correct, chose que je n’avais pas été obligé de faire à la dernière observation, ce qui prouve que ça a raffraichi sérieusement.

Pas de problèmes notoires,pour une fois, avec le matos, tout s’est bien goupillé, Guidemaster ne plante plus depuis que je sors convenablement de l’application par Fichier et SORTIE et la calibration ne me fait plus de farces depuis que je l’ai réglée à 15 secondes pour Nord, Sud, Est et Ouest. La cam de guidage, avec les marques que j’avais faites sur le Crayford ne me pose plus aussi de problèmes de recherche de mise au point. Donc, tout à l’air de baigner…

J’avais préparé auparavant une petite liste d’objets sympas que je n’avais jamais faits avec la SC3 en me basant sur le catalogue TOP 200 (que je vous conseille, car il est très bien fait), vous pourrez le trouver sur le site de Bruno Salque ICI. Il ne parle pas, comme pour la plupart, que des objets Messier, mais il liste aussi tous les objets IC, NGC, etc.  accessibles en visuel par un 200 mm. Il est donc au TOP, comme son nom l’indique !


J’avais donc choisi pour cette nuit l’amas ouvert M36, M76 (Little Dumbbel), l’amas ouvert du Hibou, et pour finir M1, la nébuleuse du Crabe. J’ai bien entendu vérifier que ça pouvait rentrer « dans la boite » avec Carte du Ciel où j’ai rentré les champs de la SC3 avec mes différents instruments ou objectifs photo.

J’ai l’intention de faire des essais avec Deepskystacker en prétraitement  et Iris en traitement, Iris en prétraitement et traitement complet, Registax pour les amas, histoire de trouver le meilleur rendu (et en supplément ça me fera de l’entraînement, car je n’en suis qu’au début de l'apprentissage ). Donc, vu le temps que ça va prendre, je ne publierai les résultats qu’au coup par coup.

En premier, parce qu’il faut bien commencer par un premier : M36, dont voici la description tirée de Wikipédia et la carte de localisation tirée de TriAtlas.


M 36 (ou NGC 1960) est un amas ouvert de magnitude apparente 6,3 situé au sud de la constellation du Cocher, et découvert par Giovanni Battista Hodierna avant 1654.

L'amas est situé approximativement à 4 100 années-lumière du système solaire, et compte tenu de son diamètre apparent de 12 minutes d'arc, son étendue est d'environ 14 années-lumière.

C’est un amas relativement jeune (25 millions d'années environ), et il contient une soixantaine d'étoiles, les plus brillantes étant de type spectral B2 et de magnitude apparente de +9.

La carte TriAtlas :


Le résultat des 41 poses de 40s, gain de la webcam 51, prétraitement Deepskystacker (moyenne pondérée auto-adaptative, médiane pour les images maitres), traitement Iris, LOG, petite DDP, retrait du gradient : moyen pour les deux, filtre gaussien : 0.70.

Il me semble quand même avoir un peu exagérer sur le traitement (étoiles saturées)...

Ici un traitement complet avec Iris, sans exagération:


Et avec Registax :
Faut choisir ... Mais je pense que le traitement Iris seul est plus proche de la réalité...



La prochaine publication sera sur l'amas ouvert du Hibou ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article