Habitants microscopiques de nos mares : le gastrotriche chaetonotus

Publié le par yvaton

Les gastrotriches  (du grec gaster, gastro- 'ventre' et thriks, trikho- 'cheveu') sont de petits vers méiobenthiques acœlomés de 0.5 mm à 4 mm de long. Ces bilatériens sont recouverts d'une cuticule ornementée mais non chitineuse. Ils présentent un tube digestif rectiligne de la bouche à l'anus, avec un pharynx en charge de propulser les aliments vers l'intestin. Quelques espèces possèdent des protonéphridies pour leur excrétions. Il n'y a ni système respiratoire, ni système circulatoire. Par contre, leur système nerveux est bien développé avec un système de soies sensorielles. Leurs corps est couvert de cils vibratiles, notamment autour de la bouche et sur leur face ventrale. 2 à 250 appendices à l'arrière assurent leur fixation temporaire sur la végétation ou le fond. Ils disposent d'un système à deux glandes : une glande sécrète une substance adhésive alors que l'autre         permet la déconnexion du support.

Ils sont généralement hermaphrodites ; certains sont des femelles se reproduisant par parthénogénèse.  

L'appareil reproducteur masculin, quand il existe, est formé de 1 à 2 testicules reliés par un spermiducte au gonopore, dans la region ventrale postérieure. Quelques espèces           présentent un organe péniforme. L'appareil reproducteur féminin dispose de 1 à 2 ovaires reliés à un utérus que prolonge un oviducte. Un organe caudal permet la formation du spermatophore (avec l'auto-sperme) et sa transmission au partenaire.

L'œuf émis par le gonopore, conduit à un individu qui devient rapidement adulte par développement direct sans état larvaire. Ils font preuve d'eutélie, avec un développement donnant à maturité un nombre fixe de cellules. Toute croissance ultérieure est obtenue par augmentation de la taille des cellules. Ils ne vivent généralement qu'entre 3 et 21 jours.

Les gastrostriches sont des animaux marins ou dulçaquicoles (d’eau douce) des interstices des dépôts sédimentaires.

 

 

 

Source Wikipédia

 

 

J’ai trouvé ce spécimen dans la collecte que j’avais faite dernièrement dans une mare des environs. C’est la première fois que je croise un gastrotriche (ici un Chaetonotus) depuis que je fais de la microphotographie, il m’a fait pensé à un « alien », avec sa forme bizarre, la tête en forme de casque… Par contre, il faut être vif pour le photographier, et encore plus pour le filmer, car il est rapide le bougre !!! Et comme je confond souvent droite et gauche et haut et bas quand je tourne les manettes de la table micrométrique, ça a été du sport pour quelques secondes de vidéo !

 

Une photo ou deux de la "bestiole" :

 


Et la vidéo prise tant bien que mal :

 


 


Commenter cet article