L'Aselle aquatique, le nettoyeur-fossoyeur des mares

Publié le par yvaton

L'aselle (Asellus aquaticus) est une espèce de crustacé (Malacostraca), isopode, de la famille des Asellidae, qui vit dans les eaux douces et à faible courant, dépourvues de pesticides et légèrement eutrophes à condition qu'elles soient riches en débris de matière organique (feuilles mortes en particulier). Parfois nommée Asellus Meridionalis et improprement appelé « cloporte d'eau douce », elle est dénommée "waterlouse", "aquatic sowbug" ou "water hoglouse" par les anglophones.

On les différentie facilement des gammares car les aselles sont plus aplaties et marchent sur le fond, plus qu'elles ne nagent, alors que les gammares nagent ou se meuvent souvent « de côté » et le corps recroquevillé en position arrondie (sur le fond ou quand ils fuient). Leur forme évoque celle d'un cloporte. Comme lui, elles portent deux longues antennes mobiles et 14 pattes (7 paires).



Son habitat optimal semble être les cours d'eau à courant plutôt lent, mais elles peuvent être trouvées dans certains fossés, lacs et étangs, habituellement plutôt près des berges ou dans les contre-courants et zones caillouteuses ou riches en grosses pierres, mousses et zones d'accumulation de feuilles mortes et débris végétaux ou animaux et de petits organismes microscopiques fixés à ces débris dont elles se nourrissent .Les aselles tolèrent assez mal les eaux polluées ou à faible taux d'oxygène dissous

 

Les micro-mouvements constants qu'entretiennent ces crustacés parmi les débris, contribuent au mélange des couches d'eau et des nutriments dans les eaux lentiques. Elles jouent un rôle important de fossoyeur et de «nettoyeur» des débris végétaux. Se reproduisant rapidement et abondamment, elles constituent une nourriture appréciable pour de nombreux animaux des zones humides.



Taille : L'aselle croît toute sa vie, par mues successives et elle vit 1 à 2 ans : l'adulte mesure de 8 mm à 15 mm de long (selon les régions, la sous-espèce, etc..)
Couleur : grisé, très légèrement translucide. on trouve des aselles décolorées et aveugles dans certaines grottes ainsi qu'à grande profondeur dans certains lacs
Les yeux sont dans tous les cas primitifs et affleurent sur la carapace chitineuse de la tête (pas de pédoncules, ils ne sont pas orientables).

Reproduction : Au moins au printemps et en automne, le mâle s'accroche à la femelle durant plusieurs jours en attendant la mue qui précède la fécondation. La femelle pond 100 à 200 oeufs qui sont conservés et protégés dans une «poche ventrale ». Les larves ont une forme qui évoque celle d'un adulte en miniature, avec une paire de pattes en moins, cette paire supplémentaire apparaîtra à la première mue.

Source : WIKIPEDIA


Les photos et le film vidéo qui suit ont été faits avec une webcam Toucam Pro 2 et un objectif de 50 mm (42 à vis) monté sur un adaptateur pour obtenir un tirage d'environ 40 mm. Les "bestioles" sont en ballade dans un "verre de montre"  avec des algues d'eau douce, avant de retrouver l'aquarium qui me sert de réserve pour la macroscopie et la microscopie. Cette réserve a été constituée par des prélèvements dans une mare des alentours.

La vidéo :


Et une aselle avec fond noir (éclairage indirect) :

Et un spécimen un peu plus jeune :



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

@vesnophis 12/08/2009 16:16

Un super blog, bien dynamique. De l'inattendu dans l'Avesnois. En feuilletant vos pages me revient instantanément la dualité du 0 et de l'infini. Bref, vos préoccupations me font sérieusement gamberger.
Merci Micromegas pour ces belles découvertes.
Pourquoi ne pas rejoindre sur over-blog la communauté Bloggers avesnois ?
Le partage serait plus ouvert.

yvaton 12/08/2009 22:14


C'est fait !
A bientôt,
Michel.


jardin zen 03/08/2009 23:09

bonsoir,je découvre votre blog grâce à microcosmos attirée par le petit monde des mares..je pense avoir trouvé ce que je cherchais,le nom de cette minuscule bestiole ressemblant vaguement à une crevette (se déplace très vite en arrondissant son corps) et semble avoir 2 petites antennes ..
comment apparaissent-elles dans un seau d'eau ou une citerne eau de pluie ? cela m'intrigue..
grande découverte que l'astrophotographie pour moi,c'est magnifique(je ne comprends pas grand chose,c'est très technique et maths !!!)je rviendrai voir quand même ,pour la beauté des ciels de nuits_la voie lactée au-dessus de ma maison ...)belle nuit