CROA du 1er juillet 2009 (Lune, NGC7635, NGC7790/7788, IC 1396 à l'EOS)

Publié le par yvaton

La nuit d’observation du 1er juillet fait suite à la catastrophique nuit de la veille au niveau ciel profond (voir la rubrique « Boulette du mois » en bas de page d’accueil).


Ce qui avait bien commencé avec la Lune vieille de 9 jours, s’est mal terminé avec NGC 7635, suite à une c…..ie de ma part. Au début je n’avais pas compris ce qui s ‘était passé, ce n’est qu’en y réfléchissant bien que j’ai trouvé, car j’avais plutôt tendance à mettre ça sur le compte du filtre LPR que je venais d’essayer pour la première fois sur la webcam SC3…

Douché par cet échec, j’ai décidé de ressortir l’APN Canon EOS 300D pour cette nuit d’observation, à la place de la SC3.


Matériel utilisé :


    -   Télescope 150x750 optimisé photo, à miroir ventilé à  la "Hama"     

    -   Monture Sirius EQ.G pilotée ASCOM/EQMOD par Carte du Ciel

-   Lunette Orion 80x400 pour l’autoguidage avec une webcam SPC900 modifiée S.C montée sur un petit flip-mirror de construction perso, 

Imageur : APN Canon EOS 300D défiltré et refiltré Baader, avec correcteur de coma (Baader aussi)

PC portable Toshiba pour le pilotage de la monture avec Carte du Ciel etl’autoguidage avec Guidemaster

-  PC portable Dell pour l'EOS, avec EOS Utility pour les réglages de l'APN et APN Focus pour la mise au point assistée.


 


 

 

L’EOS avec son correcteur de coma…

On peut remarquer un bout de scotch recouvrant une partie de la bague d’adaptation sur l’APN : il y a en effet un léger jeu avec cette bague et le scotch évite le risque de bougé pendant les poses.

 


Le cordon de raccordement 3 en 1 de l'EOS : USB, 8,2V pour l'alimentation externe et le déclencheur sur port parallèle.


Pour commencer, comme d’hab, comme le début de nuit n’était pas encore correct pour le ciel profond, j’ai commencé par la Lune, sans doubleur de focale avec le Newton.

Une dizaine de poses au 1/125ème de seconde, 100 ISO, en jpeg haute définition, traitée avec Registax. La première photo n’a pas été retravaillée, on voit bien que l’EOS est défiltré : c’est la Lune rousse !


Et retraitée en niveaux de gris avec Photofiltre.C'est quand même plus naturel !

 

Comme la nuit est définitivement tombée, je vais pouvoir entamer la photographie du ciel profond. Je décide de faire la mise au point avec les aigrettes sur Alderamin,  j’envoie donc la monture sur  Alpha Céphée. Mise en route d’EOS Utility, je règle l’EOS sur 800 ISO par son intermédiaire, je met des poses de 3 secondes et l’APN sur S pour la résolution photo en jpeg (elles sont ainsi plus vite chargées dans le PC).

Démarrage d’APN Focus à qui j’indique le dossier de destination des photos dans le PC et je lance la surveillance du dossier (Start). Je peux maintenant démarrer le déclenchement automatique des poses avec EOS Utility, qui va m’en prendre une toute les 8 secondes (3 s de pose et 5s de délai pour le chargement). Je règle sur l’écran l’image d’Alpha Céphée, tout en tournant la démultiplication 1/10ème du porte-oculaire, jusqu’à obtenir de belles aigrettes bien fines.

Et maintenant direction NGC 7635, que j’espère avoir convenablement cette fois avec l’APN. Après avoir trouvé une étoile correcte pour l’autoguidage, je lance la calibration de Guidemaster et celle-ci faite, je démarre le guidage. Je commence par des poses de 180s, avant de passer à 240s. Je prend en tout 9 poses seulement, car j’ai d’autres essais à faire sur d’autres cibles…


NGC 7635 9 images, soit environ 33 minutes de pose. Prétraitement Deepskystacker, traitement Iris : Log, DDP, retrait du gradient, filtre gaussien. On peut voir l’amas ouvert M52 en haut à droite de la photo.


 

Et avec la fonction drizzle 2 de Deepskystacker :



Direction les amas ouverts NGC 7790 /7788 toujours dans Cassiopée. 13 images de 90s, prétraitement Deepskystacker, traitement Iris : Log, DDP, retrait du gradient.


 

 

Et les 2 amas avec la fonction drizzle 2 de Deepskystacker.

 

 

Et ensuite, je suis allé faire un petit tour sur IC 1396, sans trop savoir ce que ça allait donner…


7 images de180s, prétraitement Deepskystacker, traitement Iris : Log, DDP, retrait du gradient, filtre gaussien. On commence à deviner la Trompe d’Eléphant, un peu en dessous du milieu, à gauche.


 

Bien entendu, tous ces objets demandent des poses plus longues et plus nombreuses, mais, comme je l’ai dit, c’était pour faire des essais… Comme ces objets sont circumpolaires, j’aurai des nuits plus longues en fin d’année pour les refaire plus sérieusement.


Mes liens d’astronomie vers les sites astro les plus fréquemment utilisés, ma Bible en l’occurrence ( !) : ICI


Commenter cet article

grelots 15/07/2009 12:31

superbe série..
Bravo
JM