C.R.O.A du 29 mai 2009 : Lune et ciel profond (M101 et M64)

Publié le par yvaton

Pour une fois le ciel était dégagé, j'ai donc pu reprendre les observations astronomiques avec le 150x750 Newton et la webcam SC3. J'ai d'abord pointé le quartier de Lune pour faire quelques essais, bien que le Soleil se couche tard en cette période : en effet j'ai commencé les prises de vue vers 20h30, sur fond de ciel bleu, car il n'était pas encore pieuté ! Les résultats ne sont pas trop mauvais quand même, et ça m'a occupé, le temps que les premières étoiles apparaissent pour mettre la monture en station GO TO.
Donc, SPC900 modifiée SC3 sur le Newton 150x750 optimisé photo, monture Sirius EQ.G, suivi lunaire avec EQMOD.


D'abord une petite vidéo prise pour le fun, à l'aide du joystick et de la vitesse de suivi 1 d'EQMOD, suivi des trois plans fixes qui vont me servir pour faire une mosaïque de la Lune en entier :





Les trois plans fixes ont été traités avec Registax V4 : prises de vue de 300 images dont environ 100 de retenues par plan par le logiciel avec un pourcentage de 85% en qualité. Création d'une image d'optimisation basée sur 30 images et empilage une fois optimisé. Ondelettes sur les trois premiers niveaux, respectivement 30, 15 et 5, ajustage de la luminosité et du contraste (n'oublions pas que le soleil était encore là au moment de la prise de vue, donc images beaucoup moins contrastées que par nuit).










Et la mosaïque en résultant :





Les étoiles n'étant pas encore apparues, j'ai mis un barlow x2 dans le porte-oculaire et je me suis fait le terminateur à la webcam. La turbulence était importante et la mise au point plutôt duraille à faire, je n'ai pas eu de bons résultats sur la partie gauche de la Lune : images floues et un peu écrasées au niveau luminosité, bref ça aurait gâché une mosaïque de Lune complète (d'autant plus qu'il y aurait eu des "trous" dans la mosaïque justement de ce côté là !). Donc rien que le terminateur avec les plans les plus corrects.


















Et la mosaïque en résultant :




Ca y est : les étoiles sont là, il était temps ! Le seeing astronomique 1 est de niveau 4 sur 5, le seeing 2 de 3 sur 5 selon Météoblue, il y a pire...
Il est déjà 23h30, car j'ai pris un peu de retard en voulant à tout prix terminer la Lune au barlow. Une fois le barlow enlevé, je refais une mise au point sur la Lune et je me risque à envoyer la monture directement sur Arcturus, après avoir confirmer à Carte du Ciel sur le PC que j'étais bien synchronisé sur la Lune. En effet, d'habitude, je remet la monture en position Pole Nord Céleste et je fais une mise en station à 1 ou 3 étoiles avec EQMOD : là je risque donc un GO TO avec CdC directement sur Arcturus et miracle ! en plein dans le mille ! Habituellement ça foire, mais pas ce coup là ! De précieuses minutes de gagnées...
Mise au point aux aigrettes sur Arcturus, puis j'envoie la monture par paliers sur ma première cible : M64. Je fais toujours cela, car je recadre l'étoile-jalon directement avec l'image donnée par la webcam et Astrosnap, et je confirme à chaque fois à CdC que je suis bien sur cette étoile. Ca m'évite d'enlever la webcam pour repointer avec un oculaire (fastidieux !), c'est peut-être plus long mais c'est plus sûr. Je refais une mise au point avec les aigrettes avec l'étoile-jalon la plus proche de la cible, au cas où... Je démarre le refroidissement par module Peltier de la webcam, j'allais l'oublier !
Une fois arrivé (normalement !) à bon port, je lance une longue pose de 20s et je vois apparaitre M64 faiblement sur l'écran, un petit coup de joystick pour la recadrer : impec ! Passons à l'autoguidage, le plus dur étant de trouver une étoile pour servir de repère à Guidemaster et de faire un calibrage dessus. J'ai réglé le temps de calibration sur 10s, pour aller un peu plus vite, mais c'est, je crois, la valeur la plus courte à utiliser dans les deux axes N.S et E.O sans risque de plantage. Après avoir réglé la SPC900 SC, qui est montée sur la lunette 80x400 d'autoguidage, de façon à ce que cette étoile-guide ne soit pas ni trop faiblarde, ni trop saturée, je lance la calibration. Guidemaster me la valide, je confirme l'étoile-guide et je règle l'agressivité sur 90 sur les axes de DEC et AD, je coche Agressivité dynamique et voilà l'autoguidage lancé : tous les petits points qui marquent les corrections effectuées par la monture sont pile-poil dans la cible. Je peux donc programmer sur Astrosnap des poses de 120s, je surveille le bon déroulement des choses et je vais boire un café !


Le résultat pour M64, avec en premier une brute que j'ai éliminé sur les trente et une poses, car un satellite ou un débris satellisé s'était invité sans crier gare ! Il y a de plus en plus de cochonneries dans le ciel, on ne peut plus faire de photos sans tomber sur le passage d'un importun (même farce avec M101 après !).



M64, Blackeye Galaxy ou Galaxie de l'Oeil Noir, traitement Iris et the Gimp de 30 images de 120s (il est fort possible et même sûr de faire mieux en traitement avec Iris, mais je débute avec ce logiciel, et c'est pas du tout évident !) :





Et M64 prétraitée par Deepskystacker, traitement du résultat sous Iris et finition the Gimp :





Et maintenant direction M101, avec les mêmes précautions que pour M64, sauf que Guidemaster a planté à la fin des prises de vue d'M64, donc redémarrage après avoir débranché 15s l'USB de la webcam d'autoguidage, comme d'hab ! Ca arrive quasiment à toutes les fois que je change de cible, si quelqu'un à l'explication, elle sera la bienvenue !
En fin d'observation, je fais une dizaine de dark et de flat, il est 4h00 du mat', je vais coucher !


Encore un satellite qui est venu sans y être invité :





Et enfin M101, la galaxie du Tourbillon, 54 poses de 120s, traitement Iris et The Gimp.





Et prétraitement Deepskystacker, traitement du résultat par Iris et finition the Gimp :



Au prochain compte-rendu d'observation astronomique !


Mes liens d’astronomie vers les sites astro les plus fréquemment utilisés, ma Bible en l’occurrence ( !) : ICI


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles 12/06/2009 18:40

Pas mal les galaxies ! on se rend bien compte de l'utilité de multiplier les poses !

Bon courage pour la suite ! on attend !

yvaton 12/06/2009 21:01


Bonjour,
On risque peut-être d'attendre un certain temps, car la météo ch'ti est pas souvent bonne, c'est pour ça que je me me suis rabattu sur la photo de l'infiniment petit, le temps que que la météo se
remette !
Merci pour les encouragements,
Michel.