La mise en station et l'alignement de l'ETX

Publié le par yvaton



Voilà, le matériel est prêt pour l'observation au niveau du paramètrage définitif de la raquette, il ne reste plus qu'à faire une mise en station aux petits oignons pour que le GO TO soit opérationnel , et surtout si on ne veut pas que la soirée d'observation soit gachée par des pointages aléatoires.
On peut déjà faire une check-list du matériel et le préparer tant qu'il fait jour, ça va beaucoup mieux et ça permettra d'avoir tout sous la main la nuit tombée...
Après la présentation des réglages de la table équatoriale, nous allons voir comment procéder pour la mise en station.
N.B : Pour ma part, je n'utilise l'ETX qu'en équatorial, car je crois que c'est la meilleure position pour le suivi et le GO TO, et comme je fais de la photo longue pose, je profite du suivi sidéral du moteur d'ascension droite de l'engin. C'est donc cette mise en station que je vais expliquer, car mon ETX est installé sur un trépied muni d'une table équatoriale de fabrication personnelle. La mise en station altazimutale ne me concernant pas,  je préfère m'abstenir d'en parler, ne l'utilisant jamais.


Photo 1

On voit ici l'ETX sur son trépied avec la tablette équatoriale, la raquette autostar, le support de prise de vue en parallèle (ici avec un objectif de 135 mm et la webcam SPC 900 modifiée S.C). On peut voir en arrière plan la cabane "bambou" en lambris PVC qui abrite un pied fixe avec une lunette 80ED montée sur monture Sirius ... (des voisins ont même cru que j'avais installé une douche ou des commodités au milieu de la pelouse !




Photo 2

L'ETX en position équatoriale de départ pour le pointage de la Polaire. Le pied qui doit être dirigé vers le nord est repéré et bien visible sur cette photo. Notez la position du panneau de contrôle, qui doit être à gauche en regardant dans la direction de la Polaire, et qui est repéré lui aussi. La vis de blocage de l'axe du trépied est visible elle aussi au dessus du pied marqué NORD (en dessous de la table équatoriale).





Le dessus de la table équatoriale, avec le niveau à bulle centrale, le réglage fin d'altitude, le compas qui sert  à bloquer l'altitude une fois celle-ci réglée, et le support pour les oculaires et autre matériel.






                             Photo 3



Photo 4

Les réglages pour la mise en station

- 1 - Le compas, avec sa molette de blocage pour le réglage en altitude.
- 2 - Les deux vis de fixation au pas Kodak de l'ETX sur la table équatoriale.
- 3 - La molette de réglage fin de l'azimut (Est/Ouest).
- 4 - La molette de réglage fin en altitude (Nord/Sud).

METHODE DE MISE EN STATION EQUATORIALE
On installe le trépied avec le pied marqué NORD du côté nord, bien entendu ! On peut s'aider d'une boussole, si la Polaire n'est pas encore visible, afin de faire un pointage grossier, nous le corrigerons tout à l'heure avec les réglages fins de la table équatoriale. Bien veiller à la stabilité du trépied, si l'endroit où vous l'installez est meuble (pelouse, graviers par ex.), ne pas hésiter à enfoncer les pieds pour gagner en stabilité, car il ne faut pas oublier que l'on met dessus un instrument qui demande une bonne rigidité de son support. Réglez la table équatoriale pile-poil en faisant coulisser les pieds du trépied et en vous aidant du niveau (celui-ci est incorporé sur ma table). Cette précaution vous vaudra déjà un gain certain au niveau du GO TO et du suivi sidéral.
On peut maintenant fixer l'ETX sur la table équatoriale par l'intermédiaire des deux vis au pas Kodak.  Je pars du principe que l'on a vérifié avant la perpendicularité du tube par rapport à la base, que le cercle de déclinaison est OK à 90° et que le chercheur est réglé (réglages préliminaires). L'ETX doit être positionné avec le Panneau de contrôle côté gauche (position indiquée sur ma table).
- Débloquez le frein de la base de l'ETX (frein d'ascension droite), et tournez l'ETX dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu'à la butée.
- Tournez alors l'ETX dans le sens des aiguilles d'une montre sur environ 1/4 de tour, afin que le montant de la fourche de soutien du télescope soit au dessus du panneau de contrôle (voir photo ci-dessous).
- Resserrez le frein de la base (frein A.D).
- Desserrez le frein de déclinaison (molette crantée), faites pivoter le tube de l'ETX sur l'axe de déclinaison jusqu'à ce que le tube soit dans le prolongement de la fourche et ajustez-le sur 90° par rapport à la flèche.
- Resserrez le frein  de déclinaison (DEC).
Les deux freins doivent être serrés modéremment, mais suffisamment pour éviter que ça bouge : ne serrez pas ces molettes comme des sourds !  risque de casse !


TOUTES CES MANOEUVRES SUR L'ETX DOIVENT  ETRE FAITES MANUELLEMENT, NE SURTOUT PAS UTILISER LA RAQUETTE DE COMMANDE !!!!
ON N'ALLUMERA L'ETX QU'APRES AVOIR PEAUFINE LE POINTAGE POLAIRE.




On voit bien ici l'ETX dans la bonne position, la fourche au-dessus du panneau de contrôle. Le porte-oculaire et le chercheur sont face à vous. Vous pouvez aussi remarquer que c'est le cercle de déclinaison gradué ET numéroté en degrés d'arc qui se trouve au dessus du panneau de contrôle, celui dont il ne faut pas toucher la molette (qui n'est pas crantée d'ailleurs à cet effet...) sous peine de déréglage du cercle de déclinaison.



                       Photo 5

Maintenant, il faut régler la table équatoriale pour que la Polaire soit bien centrée.
Pour cela, mettez un oculaire réticulé (si vous en possédez un) dans le porte-oculaire ou l'oculaire de 26 mm vendu avec l'ETX. Il va falloir mettre la Polaire dans le champ de l'oculaire et la centrer parfaitement dans l'oculaire (d'où l'intéret de l'oculaire réticulé), et ceci à l'aide des vis de réglages de la table équatoriale, mais SURTOUT PAS A L'AIDE DE LA MOTORISATION DE L'ETX !!!
Comme vraisemblablement la Polaire est à l'extérieur du champ de l'oculaire, on va d'abord faire tourner avec la molette 3 (photo 4) la table équatoriale de façon à ce que la Polaire soit dans l'alignement du tube, en ayant bien entendu pris le soin de desserrer légèrement avant l'axe du trépied (photo 2, molette sur le trépied juste au dessus de l'inscription NORD). Ensuite à l'aide du chercheur (d'où l'intéret d'avoir un chercheur bien réglé), on va, à l'aide de la molette 4, après avoir débloquer et légèrement desserré la molette du compas 1  (attention au basculage intempestif du télescope, car on est à la limite du porte-à-faux), amener la Polaire au milieu du réticule du chercheur. On peut ensuite utiliser l'oculaire du télescope pour peaufiner le réglage sur les 2 axes. Ceci fait n'oubliez pas de resserrer la molette de l'axe du trépied et celle du compas !!!

VOILA,  LE POINTAGE POLAIRE EST FAIT !

Il ne reste plus qu'à brancher l'alimentation 12 volts et allumer l'ETX (interrupteur sur ON du panneau de contrôle).
La raquette s'allume, on peut voir le type de la version logicielle installée et puis arrive le message d'acceuil. La raquette bippe et vous demande d'appuyer sur :
0 pour alignement
Mode pour Menu
Comme normalement les paramètres généraux sont déjà rentrés (rien ne vous empèche de les vérifier en cours de mise en station), on peut attaquer l'alignement, c'est à dire apprendre à la raquette à se situer dans le temps et dans l'espace. On appuit donc sur "0", si on veut un alignement facile d'emblée : la raquette va donc choisir elle-même les étoiles à pointer pour se situer. Le problème est que vous n'avez pas forcément une vue dégagée sur 360°, il peut aussi y avoir quelques nuages ou des arbres qui vous privent d'une partie du ciel. Ca n'est pas trop grave, car si ce n'est pas possible de pointer l'étoile que le système a choisie, on peut refuser et la raquette en proposera une autre... Ce qui était un alignement facile devient donc la galère, car la prochaine étoile que le système va choisir ne sera pas forcément elle aussi visible, et ainsi de suite !!!!!
C'est pourquoi une connaissance même minime du ciel  est recommandée...
Donc savoir au moins retrouver la Grande Ourse (qui est toujours visible car circumpolaire) et les noms de ses principales étoiles
, et quelques constellations et étoiles majeures, comme Arcturus de la constellation du Bouvier, etc...
Vous trouverez en cliquant sur ce lien une description des constellations ainsi que des étoiles et objets du ciel profond qu'elles renferment. Ceci est un lien parmi tant d'autres, le web regorge de sites d'astronomes amateurs. Une bonne carte du ciel mobile vous permettra aussi de vous y retrouver là-haut. Skylink, (un des meilleurs sites d'astro-amateurs)  en propose une à télécharger et à faire soi-même (pas de lien direct : donc accueil Skylink---> astropratique--->astropratique pour amateur--->plans complets d'une carte du ciel, et là vous pouvez télécharger), et
pour ceux qui n'ont pas la fibre du bricolage, ils peuvent en trouver à l'achat  sur astroshopping (site de vente de la communauté d'astronomes amateurs Astrosurf) dans la rubrique Les Thèmes ---> "Repérage". Vous pouvez aussi télécharger des logiciels de cartes comme Carte du ciel, C2A, Winstars, Celestia, Stellarium etc... dont vous trouverez les adresses sur Google.
Ceci vous permettra au moins de juger du bon fonctionnement de l'ETX, car s'il ne pointe pas la bonne étoile, sans cette petite connaissance du ciel, vous  allez vous planter et louper la mise en station.

JE VOUS RECOMMANDE DONC D'OPTER POUR LA METHODE D'ALIGNEMENT A 2 ETOILES QUE VOUS CHOISISSEZ VOUS-MEME, POUR CELA AU LIEU DE TAPER "0" SUR LA RAQUETTE, VOUS TAPEZ SUR MODE.
Revenons à la suite du programme, qui est pareil, que l'on choisisse "0" ou MODE. C'est à la fin seulement que ça diffère.

On arrive donc à l'onglet date, il faut donc rentrer la date du jour, ceci avec le pavé numérique et les flêches de déplacement  du haut. Avec le pavé numérique, tapez 01 par exemple si on est le 1er (pas 1 !), le curseur passe au chiffre suivant automatiquement. Appuyez sur la touche de droite > pour passer au mois. On fait défiler les mois avec les touches de déplacement haut et bas. Le mois sélectionné, on appuie sur la touche de déplacement de droite > pour passer à l'année. Et on inscrit l'année avec le pavé numérique, et toujours déplacement avec la touche de droite > . Une fois la date rentrée :
ENTER,
la raquette passe alors à l'heure, attention : il faut rentrer l'heure locale ! Pas d'heure T.U, ou une heure ne prenant pas en compte l'heure d'été (la raquette va le demander après) : DONC L'HEURE DE VOTRE MONTRE ( à condition qu'elle soit à l'heure !!!). Il suffit de procéder comme vous avez procédé pour la date, en rentrant l'heure à l'aide du pavé numérique, elle passe automatiquement à la minute puis à la seconde, à ce stade laisser les secondes sur zéro, la raquette n'a pas besoin d'une précision de ce type !!!... Après les secondes la raquette vous donne le choix entre la journée de 24 h et des demi-journées de 12 h :
AM = ante meridiem ce qui veut dire avant midi, donc matin
PM = post meridiem, après-midi
Et en faisant défiler AM, PM vous arrivez à un moment où il n'y a rien d'inscrit, vous êtes donc sur la base de journée de 24 h.
Donc 22h à la montre correspond à 10PM ou 22 tout court,
Et  2 h du matin correspond à 02AM ou 02 tout court.
Si vous vous trompez, exemple : vous rentrez 22AM ou 22PM, comme les journées ne durent pas 48h (!!!!!), logiquement la raquette bippe pour vous signaler l'erreur qu'il faudra donc corriger, sinon elle ne veut plus avancer.
Une fois l'heure rentrée,
ENTER, "décalage horaire" apparait et la raquette vous demande OUI ou NON.
Il faudra donc mettre
OUI pendant la période où l'heure d'été est de rigueur, NON quand on est passé en heure d'hiver.Si vous faites une erreur à ce niveau, il y aura plus ou moins une heure de décalage dans le ciel, donc l'ETX aura une erreur de  15°, ce qui est énorme ! On changera ce paramètre avec les touches de défilement du bas,  il ne faut plus toucher aux 4 flêches de déplacement du haut ! tant que l'ETX ne s'est pas de lui-même orienté dans le ciel. Sinon la visée polaire que vous avez faite au début est faussée parce que le fait d'appuyer sur les flêches de déplacement a déclenché les moteurs et que la Polaire n'est plus centrée à l'oculaire. Il faut donc repartir de ZERO : revérifier si le tube est bien à 90°, recentrer la Polaire, bref : la prise de tête !!! Dès que le paramètre "décalage horaire" est choisi :
ENTER, là, le moteur d'ascension droite démarre à la vitesse sidérale, ce qui est normal, sans dérégler la visée polaire, car le ciel comme le télescope tourne autour de la Polaire !
La raquette débite alors un message qui dit de pointer la Polaire etc... comme c'est déjà fait :
ENTER, à ce stade, si vous avez choisi l'option "0" au démarrage de la raquette, l'ETX se déplace tout de suite vers une étoile : c'est l'alignement "facile"...
Si vous avez choisi d'appuyer sur MODE au démarrage (ce que je vous conseille), la raquette va vous demander de choisir un type d'alignement parmi les trois suivants:
- facile, c'est le même qu'avec l'option "0" de démarrage, donc déconseillée,
- 1 étoile, plus rapide mais moins précis,
- 2 étoiles, plus long mais qui vous fera démarrer sur de bonnes bases, c'est donc celui que je préconise.
Supposons que vous ayez choisi l'alignement 2 étoiles, la raquette va vous demander de choisir dans une liste déroulante une étoile que vous connaissez,

il faut surtout utiliser les flêches de défilement du bas pour la choisir, pas celles de déplacement du haut, sinon retour à la case départ !!! Vous allez me dire que je radote, mais ça m'est arrivé tant de fois  que je préfère me répéter, car c'est rageant de repartir de zéro à chaque fois alors qu'on était si près du but ... Une fois l'étoile choisie :
ENTER, l'ETX s'en va de lui-même pointer cette étoile, et une fois son déplacement terminé, il bippe. Laisser le faire son boulot tranquillement, pas de coup d'oeil intempestif dans l'oculaire pendant qu'il pointe, vous risquez de le géner dans ses mouvements et de fausser le pointage, car vous aurez bien le temps de regarder après !!! Une fois qu'il a arrété, il faut choisir une vitesse de déplacement pas trop élevée pour centrer l'étoile à l'oculaire, cela se fait en appuyant sur une des touches du pavé numérique. Les vitesses sont réparties de 1 à 9, 1 étant la vitesse maximum et 9 la vitesse minimum (2x la vitesse sidérale). Je vous conseille donc d'appuyer sur 5 (64x la vitesse sidérale), cette vitesse étant correcte pour affiner le centrage et assez rapide si l'étoile n'est pas tout à fait dans le champ de l'oculaire (d'où l'intéret d'avoir un chercheur bien réglé !). Une fois l'étoile bien centrée :
ENTER, la raquette vous demande alors de choisir une deuxième étoile dans le menu déroulant, ce que vous faites et
ENTER, redéplacement de l'ETX vers l'étoile choisie, re-bippe, recentrage correct de l'étoile et
ENTER, la raquette calcule les résultats des deux pointages et, si tout a été fait dans les règles, vous donne aussitôt son verdict : l'écart en minutes d'arc par rapport au pole nord céleste (que la traduction approximative de la raquette appelle "poteau" !!!) et

ALIGNEMENT REUSSI !!!

Si ça n'est pas le cas (la raquette indique échec alignement), c'est que vous avez pècher quelque part, il faut donc recommencer à zéro et surtout se poser la question : ça a foiré, où et pourquoi ?
C'est souvent une erreur de paramétrage, donc recommencer en prenant le plus grand soin à ce que vous rentrez comme renseignements dans la raquette. Il peut arriver, suite à une mauvaise manip, que la monture soit passée du mode Polaire à celui d'azimutal, l'erreur de pointage est alors énorme, donc il faudra peut-être chercher de ce côté-là...
MORALITE : NE PAS NEGLIGER LA VERIFICATION AVANT ALIGNEMENT DES REGLAGES DE LA RAQUETTE, MEME CEUX QUI SONT NORMALEMENT ENREGISTRES; PRINCIPALEMENT LE STATUT DE LA MONTURE (POLAIRE OU ALTAZIMUTAL).
La raquette étant un mini ordinateur, toujours avoir la même philosophie :  " Ne rendons pas responsable l'ordinateur des erreurs qui arrivent, car l'ordinateur ne sort que les conneries qu'on y a rentrées ", et c'est bien vrai !!!!

Comme je présume que votre  alignement a réussi, l'affichage de la raquette vous propose soit sur "0" pour Tour, c'est à dire que l'Autostar fait un tour des objets du ciel visibles à cette heure-là, ou MODE pour menu.
Appuyez sur MODE et la raquette Autostar se place tout de suite au sommaire du menu :
SELECTION D'ARTICLE    OBJET
Vous pouvez donc déjà commencer votre observation du ciel.
ENTER, et vous avez à choisir entre système solaire, constellation, ciel profond etc... et ceci avec les flêches de défilement du BAS.
Ne soyez pas trop gourmand, n'envoyez pas l'ETX d'une traite sur un objet à 180° de sa position actuelle ! Procédez par étape en jalonnant votre parcours sur des étoiles brillantes, surtout si vous voulez voir des objets du ciel profond, habituellement diffus, et qui ne sont accessibles à l'oeil qu'une fois celui-ci habitué (principe de la vision décalée). Envoyez l'ETX sur une étoile proche de l'objet du ciel profond que vous voulez voir : elle n'est pas centré à l'oculaire ? Alors appuyez pendant 2 secondes sur ENTER, l'autostar demande à ce que vous centriez l'objet et pressez à nouveau la touche ENTER dès que c'est fait, la raquette s'est synchronisée, vous allez ainsi atteindre une plus grande précision pour le dernier déplacement, et l'objet désiré sera dans le champ de votre oculaire. Vous pouvez aussi mettre le télescope en mode haute précision : Selection article ---> Setup ---> Télescope ---> Haute précision en supplément...

N.B : POUR VOYAGER DANS LE MENU DE L'AUTOSTAR :
ENTER POUR ACCEPTER ET RENTRER DANS LES SOUS-MENUS
MODE POUR REVENIR EN ARRIERE

CETTE QUANTITE DE MANOEUVRES PEUT SEMBLER REBARBATIVE A CERTAINS D'ENTRE VOUS, MAIS ELLES SONT OBLIGATOIRES POUR QUE LE GO TO SOIT EFFECTIF. RIEN NE VOUS EMPECHE DE VOUS ENTRAINER DE JOUR EN SIMULANT LA MISE EN STATION, LE POINTAGE POLAIRE, L'ALIGNEMENT ET LES "GO TO". AU BOUT DE QUELQUES ESSAIS (CA RENTRE VITE !)  VOUS SEREZ AGREABLEMENT SURPRIS DE LA VITESSE A LAQUELLE CELA PEUT SE FAIRE, ET VOUS ARRIVEREZ SUR LE TERRAIN PREPARE ET DEBARRASSE DU STRESS !!!!

ET MAINTENANT, POUR CEUX QUI DESIRE PILOTER L'ETX AVEC LEUR PC, NOUS ALLONS ATTAQUER LA PARTIE INFORMATIQUE.

LES  ARTICLES PARUS SUR CE BLOG SUR L'ETX 90EC ET LA RAQUETTE AUTOSTAR EN CLIQUANT SUR LES LIENS SUIVANTS :


ETX 90 EC : Fiche technique et vérifications d’usage avant observation

Configuration et réglages préliminaires de la raquette Autostar #497

La mise en station et l’alignement de l’ETX

Le pilotage de l’ETX par un PC et le logiciel « Carte du Ciel » de Patrick Chevalley

Mes liens d’astronomie vers les sites astro les plus fréquemment utilisés, ma Bible en l’occurrence ( !) : ICI


Commenter cet article